Allez au contenu

Colloque Wikipédia 2007

Paris, Cité des sciences et de l'industrie, 19 - 20 octobre 2007.

La biographie des intervenants

Philippe Aigrain.
Philippe Aigrain, dirige Sopinspace, société spécialisée dans l’organisation du débat public et de la démocratie participative utilisant internet. Sopinspace développe des logiciels libres et intègre des solutions Web pour le débat public et la coopération. La société conçoit et anime des processus de débats ou d’opérations de démocratie participative associant l’usage d’internet à des réunions face à face. Elle participe également à des projets européens fédérant les acteurs des biens communs informationnels et du domaine public.

Formé en mathématiques et en informatique, Philippe Aigrain a été chercheur dans le domaine de l’informatique des médias, avant de rejoindre les services de la Commission européenne de 1996 à 2003. Il y fut notamment chef de secteur « technologies du logiciel et société » et y anima les politiques en matière de logiciels libres. Il est un analyste des enjeux politiques, sociaux et culturels des techniques informationnelles, et a publié notamment Cause commune : l’information entre bien commun et propriété (Fayard, 2005). Ses articles sont en ligne sur son blog.

Jean-Pierre Archambault.
Professeur agrégé de mathématiques, Jean-Pierre Archambault est chargé de mission veille technologique au CNDP-CRDP de Paris, où il assure notamment la responsabilité du dossier des logiciels libres, coordonnant le pôle de compétences logiciels libres du SCEREN. Il a participé au pilotage du développement des TICE dans l’académie de Créteil. Il est l’auteur de nombreux articles sur les usages pédagogiques et les enjeux des TIC. Il a publié De la télématique à Internet aux éditions du CNDP.

Pierre Beaudouin.
Actuel président de l’association Wikimédia France et contributeur depuis plusieurs années à l’encyclopédie Wikipédia puis à la bibliothèque numérique Wikisource. Il a participé au comité en charge de régler les conflits et est administrateur sur différents projets Wikimédia. Il est également en thèse à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et titulaire d’un DEA en économie internationale.

Michel Briand.
Adjoint au Maire de Brest, animateur de réseaux de l’appropriation sociale de l’internet et président de l’association Creatif autour de l’accès public à Internet et animateur des webzines a-Brest, participation-Brest, Brest-ouvert et du projet wiki-Brest, directeur adjoint de la formation à l’ENST Bretagne.

Dominique Cardon.
Dominique Cardon est sociologue au laboratoire SENSE d’Orange Labs et chercheur associé au Centre d’études des mouvements sociaux (CEMS/EHESS). Ses travaux portent sur les relations entre les usages des nouvelles technologies et les pratiques culturelles et médiatiques. Si les nouvelles technologies contribuent à transformer les relations sociales des individus, elles modifient aussi l’espace public, les médias et la manière de produire de l’information. L’articulation entre sociabilités et espace public est à l’origine de différents travaux portant sur les pratiques culturelles, les médias alternatifs ou les programmes télévisés « interactifs ».

Valérie Chansigaud.
Contributrice à Wikipédia depuis octobre 2004, elle est à l’origine du portail consacré à l’histoire des sciences naturelles ainsi que celui consacré à la zoologie. Après un doctorat en environnement, elle se consacre aujourd’hui à l’histoire de la découverte de la biodiversité. Elle vient de faire paraître un livre consacré à l’Histoire de l’ornithologie aux éditions Delachaux et Niestlé.

Michèle Drechsler.
Depuis septembre 2007, Michèle Drechsler travaille au centre national de ressources pour les pratiques éducatives et sociales en milieux difficiles à l’Institut national de recherche pédagogique (INRP) à Lyon, comme inspectrice de l’éducation nationale.
Depuis quelques années, elle s’investit dans le domaine des ENT, du Web2.0 et de l’intégration des logiciels libres et ressources libres pour l’éducation. Elle a mené des travaux universitaires dans le domaine des communautés de pratiques pour la professionnalisation des enseignants, prépare un doctorat sur les ressources pédagogiques en ligne, le Web2.0, la gestion de la connaissance. Les outils sociaux du Web, socialbookmarking, moteurs de recherche, wikis... y ont toute leur place. Elle est membre de l’association Wikimédia France.

Laure Endrizzi.
Depuis 2003, Laure Endrizzi travaille au service de Veille scientifique et technologique (VST) de l’Institut national de recherche pédagogique (INRP) à Lyon, en tant qu’ingénieure d’études spécialisée dans les TIC(E).
À l’occasion d’un partenariat entre l’Université Lyon 2 et l’INRP, elle a réalisé en 2006 une synthèse des travaux de recherche sur Wikipédia, intitulée L’édition de référence libre et collaborative : le cas de Wikipédia. Depuis, Laure Endrizzi continue à suivre l’évolution de l’encyclopédie et de l’activité de ses contributeurs, en privilégiant toujours le regard des chercheurs ; elle s’intéresse en particulier à son processus éditorial et à ses dimensions pédagogiques. Parmi les questions qui retiennent son attention : qu’apporte Wikipédia à la réflexion sur le rapport au savoir et la création de connaissances ? quelles relations peut-on établir entre Wikipédia et les milieux éducatifs ? comment enseignants et élèves peuvent-ils collaborer à ce projet encyclopédique ? etc.

Emmanuel Engelhart.
Wikipédien de la première heure, Emmanuel Engelhart travaille depuis deux ans au sein de Wikimédia France à l’élaboration d’une version sur CD de Wikipédia. Avec Linterweb, un éditeur privé, il travaille sur Kiwix – un logiciel de lecture hors-ligne. En parallèle, le projet premier CD en anglais est publié ; aboutissement des efforts conjugués de la communauté anglophone, de Linterweb et de Wikimédia France.

Jean-Daniel Fekete
Jean-Daniel Fekete est Directeur de Recherche à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), responsable de l’équipe AVIZ (analyse et visualisation). Ses recherches portent sur la visualisation de l’information, l’interaction Homme-Machine et les bibliothèques numériques. Il s’intéresse en particulier à la compréhension de données complexes dans des domaines variés comme la sociologie, l’histoire, la biologie ou l’intelligence économique.

Laurent Guimier.
Passionné par el monde de la presse dès son plus jeune âge, Laurent Guimier fonde sa première radio à 15 ans ! Diplômé de Sciences-Po Paris et du Centre de Formation des Journalistes, il intègre la rédaction d’Europe 1 en 1994. Tour à tour chroniqueur, reporter et journaliste au service politique, il devient en 2005 le rédacteur en chef du prestigieux « 7h/9h » d’Europe 1. En octobre 2006, Laurent Guimier rejoint le groupe Figaro pour diriger la rédaction du Figaro.fr, site d’information de référence avec près de trois millions de visiteurs uniques. Il est notamment chargé de la convergence des activités numériques et papier des rédactions du Figaro. Auteur de plusieurs essais, Laurent Guimier a publié avec Nicolas Charbonneau en 2005 « Génération 69, les trentenaires ne vous disent pas merci ».

Sébastien Hache.
Fondateur de Sésamath (Sesamath.net) en 2001, Sébastien Hache est professeur de mathématiques en collège. Cette année, il est en disponibilité de service pour être permanent dans cette association. Sébastien Hache a fait des formations à l’IUFM, il est membre de l’IREM et s’est particulièrement intéressé à la liaison école/collège dans le département du Nord. Il a été à l’initiative de la majorité des projets diffusés par Sésamath.

Philippe Lequesne.
Après une double formation en sciences (Ingénieur ESEO) et en gestion (ESSEC + Paris Dauphine), Philippe Lequesne a été successivement ingénieur à IBM France, puis directeur informatique et enfin expert régional sur les NTIC. Il a animé de nombreux seminaires de veille sur les TIC. Il est aussi le co-auteur de deux DVD sur l’avenir d’Internet.

Marc Mentré.
Formé à l’École Supérieure de Journalisme de Lille, Marc Mentré a longtemps travaillé dans la presse économique et sociale (L’Expansion, Options-Quinzaine, Le Moci…), puis dans la presse régionale (Ouest France, etc.). Aujourd’hui, il est responsable de la filière Journalisme à l’École des métiers de l’information (Emi-Cfd), où il a en charge la gestion des formations longues qualifiantes, ainsi que des modules courts destinés aux professionnels (journalistes ou communicants) désireux de se perfectionner ou d’acquérir de nouvelles compétences. Par ailleurs, il travaille depuis plus de dix ans pour l’Association Science Technologie Société (ASTS), pour laquelle il anime le site et réalise le journal, Axiales. Cette association de médiation scientifique produit des outils de vulgarisation grand public (Expositions, Malles-expositions…) et des événements grands publics en partenariat avec des collectivités locales (municipalités, conseils généraux) comme la Biennale de l’Environnement, le Forum La Science et Nous, etc. Ils drainent chaque année des dizaines de milliers de participants. Il a aussi collaboré à la création des Assises Internationales du Journalisme, dont la première édition s’est tenue au printemps 2007 à Lille.

Cécile Michaut.
Docteur en chimie, Cécile Michaut est journaliste depuis 1999. Elle écrit chaque mois des articles pour La Recherche et Environnement Magazine, et plus occasionnellement pour Science et vie, Pour la Science et Sciences actualités (site web de la Cité des Sciences).

David Monniaux.
David Monniaux est membre du conseil d’administration de Wikimédia France, où il s’intéresse plus particulièrement aux questions de photographie, de droit d’auteur et aux relations institutionnelles. Ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon, agrégé de mathématiques, docteur en informatique, il est chargé de recherche au CNRS et enseignant à l’École polytechnique. Sa recherche porte principalement sur l’analyse automatisée des programmes informatiques par des méthodes basées sur la logique mathématique, notamment appliquée à la sûreté systèmes critiques.

Martin Walker.
Martin Walker est un professeur de chimie anglais habitant aux États-Unis. Il participe à l’organisation du projet Wikipedia 1.0 pour la Wikipédia anglophone et à produire le CD "Version 0.5" (Pour plus d’informations : site Wikipediaondvd). Il est intéressé par l’évaluation et la validation d’articles, dans le but de rendre Wikipédia plus acceptable par la communauté d’universitaire.

Wikimédia France -
19 et 20 octobre 2007 Premier colloque francophone sur Wikipédia, Carrefour numérique de la Cité des sciences et de l’industrie (Paris). L'association Wikimédia France organise le premier colloque francophone sur Wikipédia, sur le thème : Développer - Valider - Ouvrir.